Celtiqu'attitude
<a href="http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=879531dgm.png"><img src="http://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_879531dgm.png" alt="Heberger image" /></a>

Le Uilleann Pipes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Uilleann Pipes

Message  Goulven le 18/1/2015, 21:07

Le Uilleann Pipe est une cornemuse irlandaise, utilisée pour accompagner des morceaux traditionnels irlandais. Celle-ci possède des sonorités bien différentes de celle d’une cornemuse écossaise classique, et est d’ailleurs un instrument d’une grande difficulté…

Histoire du Uilleann Pipe

La Cornemuse Irlandaise : un instrument au départ interdit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un Uilleann Pipe – © rocks & pipes – Licence CC
Le Uilleann Pipe (qui signifie « coude » en gaélique) est officiellement un instrument récent, qui n’a vu le jour qu’au XXème siècle… Celui-ci remplaçait 2 autres cornemuses irlandaises à soufflet quasiment identiques :

  • l’Union Pipes, un instrument utilisé depuis le XVIIIème siècle.
  • et le Piob Mor, une cornemuse encore plus ancienne, qui était autrefois utilisée lors des grandes batailles.

A cette époque, ces 2 cornemuses furent victimes de nombreuses tentatives d’interdiction et de bannissement… La loi de Brehon visait en effet à mettre fin à l’ordre et la culture gaélique, interdisant de fait la pratique de tout instrument gaélique comme la cornemuse irlandaise sous peine de mort… (Pour rappel, les irlandais prônaient déjà leur indépendance auprès des britanniques, et le faisaient également en musique, en utilisant des instruments gaéliques comme la cornemuse irlandaise…)

Le Uilleann Pipe voit le jour au XXème siècle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un joueur de Uilleann Pipe de Kila – © clspeace – Licence CC
Après plusieurs siècles de lutte, l’on ne comptait presque plus de pipers en Irlande, sauf quelques irréductibles, refusant de céder aux interdictions du géant britannique… Face à cette situation politique pour le moins délicate, certains luthiers décidèrent donc de développer une nouvelle cornemuse : le Uilleann Pipe, une cornemuse à soufflet, ne possédant que de minimes différences avec ces prédécesseurs…
Ses sonorités sont alors plus douces, et se rapprochent de celles des cornemuses pastorales croisées dans le reste de l’Europe… Son système de clefs à été amélioré, et son jeu s’est complexifié…

Le Uilleann Pipe s’essouffle, puis reprends de plus belle !

Très vite, l’émergence du Uilleann Pipe alimente de nouvelle passions auprès des musiciens irlandais, qui voient en cette cornemuse un véritable renouveau pour la musique irlandaise… Ces derniers la pratiquent alors dans les Pubs, dans la rue, et fuient dès que les autorités britanniques menacent d’agir…
Malheureusement pour l’instrument, la popularité du Uilleann finit par s’essoufler, et la cornemuse est alors en voie d’extinction dans les années 1960… C’est alors que Seamus Ennis, un musicien irlandais décide de remettre le Uilleann au goût du jour, et se lance dans la création d’une nouvelle génération de pipers, animés par l’envie de reconquérir l’Irlande en revalorisant la musique traditionnelle irlandaise à grands coups d’instruments traditionnels… Cette reconquête est un véritable succès, et redonne ainsi au Uilleann ses galons d’antan…
De nos jours, le Uilleann est toujour sun instrument particulièrement apprécié, qui figure parmi les plus grands instruments de la culture irlandaise… De grands Uilleann pipers comme Lyam O’Flynn ont véritablement enchantés les oreilles d’un public de plus en plus nombreux, et désormais, le Uilleann n’est plus un instrument politique, mais un instrument fait pour se faire plaisir !

Description du Uilleann Pipe

Un Instrument pour le moins Complexe !

Le uilleann est l’instrument le plus sophistiqué de la famille des cornemuses. Ce dernier possède en effet un soufflet, qui doit être activé par le bras, tandis que les mains s’activent sur ce que l’on appelle un chanter, sorte de tuyau constitué de de bourdons mais également des « régulateurs ». Il s’agit de clefs (13 pour être précis) qui sont actionnées par le poignet ou le tranchant de la main et qui permettent de créer des accords de trois notes.
Le chanter dispose d’une perce légèrement conique qui lui donne une puissance assez faible et donc adaptée à un jeu d’intérieur. Rien à voir donc avec les 120 décibels d’une cornemuse écossaise qui rend la pratique très bruyante, où que vous soyez ! (Très agréable pour les voisins !) A noter aussi que le chanter est pourvu de clefs qui permettent d’augmenter les possibilités de l’instrument.
Pour résumer, un Uilleann Pipe se compose donc des éléments suivants :

  • Un sac souple et étanche :
    La plupart du temps en cuir (aujourd’hui une partie des poches sont faites en Gore Tex). Ce sac va servir de réservoir d’air sur lequel sont fixés au moins deux tuyaux, il permet de régler la pression et offre un débit continu pour permettre au musicien de reprendre son souffle sans interrompre le son.
  • Un chanter :
    Il sert à introduire l’air dans le sac. Ce tuyau est muni d’une soupape qui empêche l’air de ressortir du sac par le même chemin. L’air est introduit soit en soufflant par la bouche, soit à l’aide d’un soufflet.
  • Des tuyaux annexes :
    Le ou les autres tuyaux servent à la production du son. Pour émettre un son, ils sont équipés d’anches simples (comme la clarinette) ou double (comme le Hautbois). Ces anches fixées à l’extrémité du tuyau qui se trouve dans le sac sont donc invisibles. Quand la pression du sac est suffisante, ces anches sont mises en vibration, et émettent chacune un son.
  • Les Bourdons :
    Les tuyaux peuvent produire un son de hauteur permanente, et on les appelles bourdons (drones en anglais). Les tuyaux peuvent également produire une mélodie en bouchant ou débouchant des trous percés le long du chanter.

Le Jeu

En terme de jeu, un Uilleann Pipe se pratique en position assise. Un bras alimente le soufflet en air, tandis que les 2 mains s’activent sur le chanter en bouchant ou non les trous présents sur ce dernier.
Autrefois, le Uilleann Pipe se pratiquait debout, avec une jambe repliée pour y poser le chanter. Cette position n’était pas des plus confortables, et demandait une certaine endurance sur le long terme…

Achat et Prix d’un Uilleann Pipe

L’inconvénient majeur du Uilleann Pipe est son prix. Il faut compter environ 3000 à 4000 € pour un full set (bourdon, chanter, régulateur, soufflet et poche) d’où le fait que de nombreux Uilleann Piper ne disposent que d’un practice set (chanter, soufflet et poches pour la modique somme de 1000€).
De grands luthiers mondialement connus en réalisent sur commande, et possèdent souvent leur propre site Internet…

(Source Guide Irlande.com)




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Goulven
Admin

Messages : 3942
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 51
Localisation : Pikardi

http://celtiquattitude.forumsactifs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Uilleann Pipes

Message  Danièle le 22/1/2015, 21:13

Voilà une histoire fort intéressante. Je ne pensais pas que le Uilleann Pipe était un instrument récent.


Sous les buissons du vieux chemin
Je cherche le sentier des fées!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Danièle
Druide

Messages : 1083
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 70
Localisation : Normandie

http://surlesentierdesfees.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum